16 règles pour investir en bourse selon Walter Schloss9 min de lecture

Découvrez la philosophie d'investissement de Walter Schloss, un des meilleurs investisseurs de sa génération !
4 septembre 2019

Dans cet article, nous allons nous plonger dans la philosophie d’investissement de Walter Schloss. Si ce nom ne vous dit absolument rien, vous allez découvrir l’un des investisseurs les plus doués de sa génération.

 

Qui est Walter Schloss ?

Né en août 1916, Walter Schloss est une légende de Wall Street et un fervent défenseur de l’investissement dans la valeur. Cette approche a été théorisé par Benjamin Graham, mentor de Warren Buffet et d’autres investisseurs ayant connu un grand succès. Walter Schloss n’est jamais allé à l’université et a débuté sa carrière directement à Wall Street dès l’âge de 18 ans. Plus tard, il a suivi les cours sur l’investissement dans la valeur dispensés par Benjamin Graham, avant de travailler pour lui dans la société d’investissement Graham-Newman. C’est d’ailleurs au sein de cette société qu’il a rencontré Warren Buffett qui y travaillait.

En 1955, Walter Schloss créé son propre fonds d’investissement. Son fonds généra un rendement impressionnant de 15,3% par an pendant plus de 40 ans pour ses investisseurs. A titre de comparaison, le S&P 500 (indice de référence aux États-Unis) a généré 10% par an sur la même période. En 1984, Warren Buffett le nomma « superinvestisseur » de Graham-and-Doddsville.

Warren Buffet dit de lui : « Walter Schloss sait comment identifier les sociétés qui se vendent considérablement en dessous de leur valeur intrinsèque. Et c’est sa seule préoccupation… Il possède beaucoup plus d’actions que moi dans son portefeuille et s’intéresse peu à l’activité sous-jacente des entreprises de son portefeuille. Je ne semble pas avoir beaucoup d’influence sur Walter. C’est l’une de ses forces. D’ailleurs, personne n’a jamais eu d’influence sur lui. »

Walter Schloss a fermé son fonds en 2000 et est décédé à l’âge de 95 ans en février 2015.

 

Investir dans les actions comme on fait ses courses, pas comme on achète du parfum

Lorsque vous faîtes vos courses, la plupart du temps vous regardez le prix au kilo pour la viande, le lait etc. Tout en gardant à l’esprit le prix, vous jugez de l’utilité réelle du produit que vous achetez et vous décidez s’il est intéressant d’acheter le produit. Par exemple, le kilo de viande vous servira pour deux repas.

Ce n’est pas la même chose pour certains biens de consommation. En effet, la différence entre une bouteille de parfum à 30 euros et une bouteille de parfum à 120 euros ne sera probablement pas uniquement due à la qualité de fabrication. C’est la valeur perçue et le marketing qui influencent les consommateurs.

Pour les entreprises, c’est pareil. Certaines se négocie parfois à un prix largement inférieur à leur valeur réelle. D’autres ont des prix très élevés justifiés non pas par leurs résultats mais par la médiatisation de la société ou de leurs dirigeants. Walter Schloss est devenu un grand investisseur en s’intéressant aux entreprises de la première catégorie.

Comme d’autres investisseurs à succès, Walter Schloss avait une approche simple mais robuste pour prendre des décisions d’investissement. On peut la résumer par les principes suivants :

  • Commencez par vous intéresser aux entreprises en difficultés et à celles qui ont des problèmes passagers ;
  • Évitez à tout prix de perdre de l’argent ;
  • Évitez les dettes comme la peste ;
  • Essayez d’acheter des actions d’entreprise qui produisent quelque chose et depuis très longtemps ;
  • Concentrez-vous sur les actifs plutôt que sur les bénéfices ;
  • Évitez de parler au management de la société ;
  • Lisez les rapports annuels dans leur intégralité et familiarisez-vous avec chaque entreprise que vous achetez ;
  • Achetez beaucoup d’actions pour maintenir un portefeuille bien diversifié ;
  • Garder vos positions pendant environ quatre à cinq ans en moyenne.

Avant tout, Walter Schloss ne voulait pas perdre d’argent. Il respectait énormément la confiance que ses investisseurs avaient dans sa capacité à gérer leur capital et a tout mis en œuvre pour limiter ses pertes. Walter Schloss connaissait très bien la psychologie de l’investisseur moyen et l’utilisait souvent à son avantage.

Lors d’une interview avec Barron en 1955, Il a déclaré : « Certaines entreprises ont tendance à être ignorées par le public car elles sont soit sans intérêt, soit en perte de vitesse et ont des problèmes. En fait, j’achète des problèmes lorsque j’achète ces entreprises… Pour faire simple, c’est une philosophie à contre-courant alors que les gens préfèrent acheter des choses qui vont bien. »

 

Les aspects qualitatifs importent peu

Walter Schloss s’intéressait peu aux aspects qualitatifs des entreprises lorsqu’il les analysait. Il se prétendait incapable de cerner les gens et donc de juger des capacités réelles du management des entreprises. Ainsi, contrairement à Warren Buffet qui préfère parler au management des entreprises pour se faire une idée de leur compétence, Walter Schloss se concentrait uniquement sur les chiffres et les rapports financiers. Walter Schloss préférait investir de cette façon car il prétendait que cela l’aidait à mieux dormir la nuit.

Cela a du sens si vous achetez les actifs d’une entreprise plutôt que ses bénéfices et leurs perspectives de croissance future. Vous n’avez pas besoin de savoir comment le management augmentera les bénéfices et réinvestira le capital, car la valeur de l’actif par action actuelle est déjà largement supérieure au prix de l’action que vous avez payé.

 

Les 16 règles d’or de Walter Schloss

  1. Le prix est le critère le plus important à utiliser par rapport à la valeur.
  1. Essayez d’établir la valeur de l’entreprise. N’oubliez pas qu’une action représente une part d’une entreprise et n’est pas qu’un simple morceau de papier.
  1. Utilisez la valeur comptable comme point de départ pour essayer d’établir la valeur de l’entreprise. Assurez-vous que la dette ne représente pas 100% des capitaux propres.
  1. Soyez patients. Les actions ne montent pas immédiatement.
  1. N’achetez jamais sur des conseils d’amis dans le but de faire des profits rapidement. Laissez les professionnels faire cela s’ils le peuvent. Ne vendez pas lorsqu’il y a des mauvaises nouvelles.
  1. N’ayez pas peur d’être seul dans votre jugement, mais assurez-vous que votre jugement soit correct. Vous ne pouvez pas être sûr à 100%, mais essayez de chercher les faiblesses de votre pensée. Achetez progressivement à la baisse et vendez progressivement à la hausse.
  1. Ayez le courage de vos convictions une fois que vous avez pris une décision.
  1. Ayez une philosophie d’investissement et essayez de la suivre. Ce qui précède est une méthode que j’ai trouvé efficace.
  1. Ne soyez pas trop pressé de vendre. Si le titre atteint un prix que vous jugez juste, vous pouvez vendre. Souvent lorsqu’une action augmente de 50%, les gens disent que vous devez vendre et prendre votre profit. Avant de vendre, essayez de réévaluer la société et de voir où se négocie l’action par rapport à sa valeur intrinsèque. Soyez conscient du niveau général des marchés boursiers. Est-ce que les rendements sont faibles et les ratios prix / bénéfices élevés ? Si le marché boursier est historiquement élevé, les gens sont-ils très optimistes ?
  1. Lorsqu’on achète une action, il est difficile d’acheter au plus bas. Une action peut monter jusqu’à 125 puis baisser à 60 et vous pensez que c’est intéressant. Mais si 3 ans auparavant, l’action valait 20, c’est qu’il y a une certaine vulnérabilité.
  1. Essayez d’acheter des actifs pas chers plutôt que des bénéfices. Les bénéfices peuvent changer radicalement en peu de temps. Habituellement, la valeur des actifs change lentement. Il faut une analyse de l’entreprise beaucoup plus poussée lorsqu’on achète ses bénéfices futurs.
  1. Écoutez les suggestions des personnes que vous respectez. Cela ne signifie pas que vous devez les accepter. Rappelez-vous que c’est votre argent et qu’il est généralement plus difficile de le conserver que de le gagner. Lorsque vous perdez beaucoup d’argent en bourse, il est difficile de le récupérer.
  1. Essayez de ne pas laisser vos émotions affecter votre jugement. La peur et la cupidité sont probablement les pires émotions lorsqu’on investit en bourse.
  1. Rappelez-vous l’importance des intérêts composés. Par exemple, si vous pouvez gagner 12% par an et réinvestir l’argent, vous doublerez votre argent en six ans avant impôts. Rappelez-vous la règle des 72. Si vous divisez 72 par votre taux de rendement, vous obtiendrez le nombre d’années requises pour doubler votre argent.
  1. Préférez les actions aux obligations. Les obligations limiteront vos gains et l’inflation réduira votre pouvoir d’achat.
  1. Prenez garde à l’effet de levier. Cela peut se retourner contre vous.

Conclusion : Une approche simple mais pas simpliste

 Ne vous y méprenez pas, le style d’investissement de Walter Schloss n’est pas facile à mettre en œuvre. Il ne s’agit pas d’acheter la première action qui se négocie en dessous de sa valeur comptable. Relisez les règles et les principes de cet article et vous verrez qu’il y a beaucoup de choses à prendre en compte. Il vous faudra vous intéresser aux flux de trésorerie, aux revenus, aux actifs, aux dettes, aux performances historiques et aux valorisations. Le nombre de critères pris en compte par Walter Schloss correspond à ceux qu’un analyste financier moderne examine – à la différence près que l’actualisation des bénéfices futurs n’intéresse pas Walter Schloss. Dans des marchés aux valorisations très élevées comme aujourd’hui, vous ne trouverez probablement qu’une poignée d’actions répondant aux critères de Walter Schloss. Grâce aux idées de Yukoni, votre travail de recherche sera facilité car nous vous fournissons une analyse sur chaque entreprise intéressante que nous trouvons.

Pour suivre notre actualité, suivez-nous sur les réseaux sociaux !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter ?

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir une notification par email dès que nous publions un nouvel article.

Merci! Vous êtes maintenant abonné à notre Newsletter.